Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Etudes

Etudes

Inventaires piscicoles

Le but est de réaliser un suivi chaque année de la ressource piscicole afin de mieux connaître les populations du milieu, d'évaluer les impacts des pressions sur celui-ci et d'estimer les gains engendrés par les actions menées.
La Fédération de pêche des Alpes Maritimes met en œuvre ce programme pour répondre à des objectifs divers et parfois regroupés :

  • Données complémentaires aux réseaux existants,
  • Création de données référentielles (état zéro) précédant des travaux, des aménagements ou des réhabilitations,
  • Evaluation du gain écologique piscicole après des travaux de réhabilitation ou aménagement,
  • Recueil de données fiables pour appuyer nos expertises et avis (CODERST, préfecture, DDT, enquêtes publiques, SDAGE, RNAOE, PdM ...),
  • Acquisition de données pour la mise à jour du Plan Départemental de Protection des milieux aquatiques et de Gestion de la ressource piscicole (PDPG).
  • Amélioration des connaissances de la gestion effectuée par les Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique.

Suivi des parcours

Les cours d'eau des Alpes Maritimes abritent une biodiversité remarquable, en particulier sur le plan piscicole. Les populations observées sur ces milieux sont des espèces patrimoniales et à fort statut de protection (Truite fario de souche particulière selon les bassins, Anguille Européenne, Barbeau méridional, Blennie fluviatile, Blageon, Ecrevisse à pattes blanches...).

Le monitoring réalisé par la fédération vise à suivre finement ces populations autochtones sur le moyen terme, par un réseau de stations de suivi propre à la fédération, constitué de stations sur lesquelles la pression de pêche est particulièrement forte et orientée. En effet, ces inventaires sont effectués sur les différents parcours halieutiques mis en place sur l'ensemble du département. Certains font l'objet de déversements de truites surdensitaires. Le suivi permettra également d'évaluer la compétition spatiale et alimentaire des ces déversements sur les populations autochtones.

Suivi de la reproduction

Le suivi annuel de la reproduction de la truite fario permet d'évaluer la qualité de celle-ci dans les cours d'eau de 1ère catégorie dans les Alpes-Maritimes. Il met notamment en évidence l'influence des principaux facteurs sur la reproduction comme la température, les hauteurs d'eau, la structure du substrat, les matières en suspension, les vitesses de courant, etc.

La fédération réalise également un suivi régulier de la reproduction des populations piscicoles sur le lac du Broc.

Prospections écrevisses

La Fédération effectue une veille sur les populations autochtones et prospecte de nouvelles stations pour étoffer nos connaissances. Dans le département des Alpes Maritimes, plusieurs populations d'écrevisses à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) sont encore fonctionnelles.

L'Écrevisse à pattes blanches est une espèce aquatique grégaire très exigeante. En effet, elle affectionne les eaux douces, peu profondes, d'une excellente qualité, fraîches et bien oxygénées avec une température relativement constante (15-18°C). Elle colonise les cours d'eau ou les plans d'eau en zone de forêt ou de prairie si la qualité des eaux lui convient. Elle apprécie les milieux riches en abris variés, la protégeant du courant ou des prédateurs : fonds caillouteux ou pourvus de blocs sous lesquels elle se dissimule au cours de la journée, sous-berges avec racines, cavités, herbiers aquatiques ou bois morts. Il lui arrive également d'utiliser un terrier dans les berges meubles en hiver. Elle est peu active en hiver et en période froide. Plutôt nocturne, ses déplacements sont, en dehors de la période de reproduction, limités à la recherche de nourriture. Son régime alimentaire est varié, principalement composé de végétaux, de petits invertébrés (vers, mollusques...), de larves, de têtards de grenouilles et de petits poissons. Les prédateurs de l'espèce sont nombreux (larves d'insectes, poissons, grenouilles, Héron, mammifères) et s'en prennent surtout aux juvéniles.

Une guide d'identification des écrevisses est consultable et téléchargeable ici : http://www.gt-ibma.eu/wp-content/uploads/2015/06/Guide-identification-ecrevisses-France.pdf

Etude génétique des truites

La gestion piscicole est une des missions fondamentales des structures associatives de la pêche de loisir.
Ainsi, la Fédération des Alpes Maritimes pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, a lancé depuis 2005 un programme d'études génétiques visant à identifier les populations de truites présentes en rivière, en particulier les populations autochtones.

Il faut savoir que les truites qui ont colonisé naturellement les rivières du département, il y a environ 10 000 ans (après le retrait des glaciers) sont venues de la mer méditerranée, en remontant les principaux cours d'eau et leurs affluents.

Les études ont été menées par l'Institut des Sciences de l'Evolution, Equipe Génétique et Environnement de l'Université Montpellier dirigé par le Professeur Patrick Berrebi. Les analyses génétiques nécessitent de réaliser des pêches électriques pour capturer des lots de truites afin de leur prélever un échantillon de nageoire caudale. Les poissons capturés sont également pesés et mesurés puis remis à l'eau.

Les résultats présentés sur la carte ci-dessous sont issus de plus d'une cinquantaine de points d'analyse et de plus de 1200 poissons étudiés.

Voir l'image en grand

Suivi des pathologies

Le but de ce suivi est de préciser les pathologies existantes, en vue de faire un suivi des populations piscicoles de notre département. Des cours d'eau où de nombreux poissons sont infectés peuvent donner un indice sur la qualité de l'eau.

Suivi comportemental des Anguilles de la Cagne

La fédération de pêche participe à une étude visant à mieux connaitre la phase de croissance des anguilles en rivière et la dévalaison des anguilles argentées.
En partenariat avec l'OFB et MRM, depuis 2017, l'étude repose sur un suivi par capture/marquage Pit Tag des anguilles sur le fleuve côtier de la Cagne: plusieurs dizaines d'individus d'anguilles sont marqués puis détectés à l'automne par des stations fixes placées en fermeture de bassin.